Mini conseils de couture mensuels de Sew4Home

S4H-MiniTipsHeader5

Comment retourner et repasser les attaches étroites

1

Avez-vous déjà regardé ces émissions télévisées anglaises sur les hôpitaux et pensé: « Je pourrais faire ça »? (ne pas être un vrai médecin), mais vous pourriez porter une blouse blanche, porter un stéthoscope et crier: «Obtenez-moi un C-Spine, Chem 7 et un V-Fib! » Je n’ai aucune idée de ce que signifient ces termes. Ils sont juste amusants à crier. Pour vous rapprocher un peu plus de la rêverie d’être médecin, nous sommes ici pour démontrer comment l’un des outils médicaux, que vous avez vu Dr Greene utiliser chaque semaine, peut également être d’une grande aide dans votre salle de couture. C’est ce qu’on appelle une pince hémostatique, et c’est essentiellement une pince de verrouillage qui ressemble à une longue paire de ciseaux. (Probablement ce que le Dr Greene voulait quand il a crié:  » Clamp ! ») Une pince hémostatique est extrêmement utile lorsque vous devez retourner les tubes longs et étroits sur l’endroit.

Ne lisez pas ceci si les descriptions médicales vous rendent mal à l’aise.

Une pince hémostatique est un instrument chirurgical que vous fixez sur un vaisseau sanguin pour arrêter le saignement. Elle est conçue pour atteindre de petits espaces et se verrouille facilement en position fermée. Elles viennent en différentes longueurs, de 6" à 12" ou plus et vous pouvez les acheter à peu de frais. L’idée est d’obtenir une pince hémostatique la plus longue et la  plus fine que vous puissiez vous permettre. Plus elle est longue et mince, plus long sera le tube dans lequel vous pourrez l’insérer et le retourner sur l’endroit.

Nous avons acheté une bonne paire de 10 pouces sur Amazon pour moins de 6 $ . Ce n’est probablement pas le prix que votre centre médical local paie pour le type chirurgical et stérile.

Lorsqu’elle est  complètement fermée, la pince hémostatique ressemble à une paire de ciseaux – bien que vous puissiez voir les  rainures adhérentes le long des bords des extrémités pointues.

2

Lorsqu’elle est légèrement ouverte, vous pouvez voir comment fonctionne la pince de verrouillage en haut.

3

Outre le tournage décrit ci-dessous, la pince hémostatique est également pratique pour passer les cordons à travers une coulisse  pour les ouvertures de type passe-cordon.

Retourner une attache (ou un autre long tube) sur l’endroit.

Si vous cousez vos propres attaches, elles sont sur l’envers lorsque vous avez terminé la couture. Vous devez maintenant trouver une méthode pour les retourner sur l’endroit. Avec un peu de travail minutieux et une épingle de sûreté, un crayon ou une baguette, vous pouvez probablement en retourner un. Mais si votre projet possède plusieurs attaches et qu’elles ont plus de 18 pouces de longueur, vous entreprenez un travail laborieux.

Pour notre exemple, nous avons supposé faire une attache de base qui ferait 21" de long x 1" de large une fois  finie et cousue en place.

  1. Taillez le tissu de votre attache, en tenant compte des valeurs de couture. Nous prévoyons une valeur de couture  de ¼ » et avons utilisé la moitié d’une bande provenant d’un  rouleau  ‘jelly roll’ pour notre échantillon. Ce qui donne une bande de départ de tissu de 21½ »de long x 2½ » de large.4
  2. Pliez endroit contre endroit et repassez. Elle mesure maintenant 21½ » de long x 1¼ » de large.

5

3. À l’aide d’une valeur de couture de ¼ », cousez sur une extrémité et sur tout le côté long, en pivotant dans le coin.  Laissez l’extrémité opposée ouverte. Coupez les coins à l’extrémité cousue, en veillant à ne pas couper dans votre couture.

6

4. Faites glisser l’extrémité ouverte du tube sur la pince hémostatique.  Vous devrez froncer le tissu  le long de la pince hémostatique afin de permettre aux pointes de s’ouvrir un peu.

5. Continuez à froncer jusqu’à ce que les rainures de la pince hémostatique atteignent l’extrémité du tube. Utilisez votre ongle pour pousser un peu de tissu (principalement la valeur de couture à cette extrémité cousue) entre les rainures, puis fermez les pointes. Vous n’avez besoin que d’un tout petit morceau de tissu pour vous y accrocher.7

6. Tirez doucement l’extrémité à travers le centre du tube.8

7. Continuez à tirer jusqu’à ce que le tube soit retourné sur l’endroit. Vous pouvez utiliser cette technique même avec des tubes très longs; vous continuez à enrouler le tissu aussi loin que la pince hémostatique se rendra, puis tirez et répétez jusqu’à ce que toute la longueur soit à l’ endroit.

9

Astuce en carton pour repasser  le tube cousu bien à plat

    1. Vous devez maintenant repasser votre attache étroite bien à plat. Mais elle refuse de rester plate afin d’être repassée, elle reste tordue. Voici l’astuce, insérez une lisière de carton ou une planche rigide similaire dans le tube avant de repasser. Puisque notre tube cousu mesure 1" de large, nous avons taillé notre bande de carton juste un peu plus étroite.

10

2. Faites glisser la bande de carton dans le tube. Vous pouvez maintenant repasser le tube à plat sans problème. La rigidité du carton facilite l’alignement de la couture le long du bord, comme illustré ci-dessus, ou de la centrer vers l’arrière pour créer un devant propre, comme illustré ci-dessous.

11

3. Vous pouvez repasser directement sur le carton.

12

4. Une attache facile, rapide et parfaitement repassée prête à coudre dans votre projet.

Pourquoi n’utilisez-vous pas simplement un tourne-boucle?

Bonne question. Un tourne-boucle est un outil de couture traditionnel pour tourner les tubes cousus. C’est essentiellement une tige rigide avec un petit crochet à une extrémité.

14

… Et une boucle ronde à l’autre bout pour s’accrocher.

15

1) Parfois, il est difficile de faire en sorte que le crochet du tourne-boucle s’accroche réellement au tissu. La pince hémostatique ne perce simplement pas votre tissu, ce qui est beaucoup plus facile sur une variété de sortes de tissus.

2) Le crochet du tourne-boucle a un petit protecteur qui est censé l’empêcher d’accrocher votre tissu lorsque vous le tirez. Mais cela ne fonctionne pas toujours, et nous avons déchiré le tissu pendant le processus de tournage. Il n’y a rien sur la pince hémostatique pour attraper votre tissu.

Par: Liz Johnson, rédactrice en chef, Sew4Home

exclusivement pour le Studio Janome

(Traduction par Janome)

À propos de Céline Ross

À cause des imprévus de la vie, j'ai changé de carrière très tôt dans ma jeune vie d'adulte. Toute mon éducation scolaire, du primaire au secondaire et jusqu'au professionnel, m'a été enseignée par les religieuses CND qui étaient... très exigeantes. Ces professeurs m'ont inculqué le goût de bien apprendre, l'appréciation du travail bien fait et l'envie de toujours me perfectionner. Je n'aurais jamais osé ouvrir mon École de couture sans cette formation ni cette certification. Lorsque je deviens revendeur autorisé Janome en avril 1982, la compagnie poursuit ma formation côté machine à coudre et je deviens Éducatrice. Mon travail est varié; je donne des formations aux marchands Janome pour l'Est du Canada et d'ailleurs. Je participe à des Salons, à Janome Institute, je publie un cyber bulletin, j'ai fondé un 'Club de broderie' à Montréal en 1994 et, depuis l'année dernière, chez d'autres marchands. Je confectionne des échantillons avec les nouveaux produits que Janome ne cesse de développer. Et, depuis aujourd'hui, je blogue ! Après toutes ces années dans ce domaine, je garde toujours le même enthousiasme à apprendre et à transmettre mes connaissances. Janome est à la fine pointe de la technologie moderne et ne cesse de me faire progresser.
Cette entrée a été publiée dans Couture, Janome Canada, S4H, sew4home. Mettre ce permalien en signet.

12 réponses à Mini conseils de couture mensuels de Sew4Home

  1. duranceaud dit :

    Excellente idée pour la pince chirurgicale je vais en commander c’est certain.. Merci Céline, tes explications sont tellement claires et lire en français quel bonheur.

  2. Céline Ross dit :

    Bonjour,
    Je suis contente que l’idée te rendre service.
    Céline

  3. hebert552014 dit :

    Ça nous prend des outils pour nous faciliter la tâche. Merci pour cette suggestion en français c’est plus compréhensible pour moi.
    Le tourne boucle échappe souvent le tissu ou le déchire et c’est beaucoup de temps perdu pour le rattraper.

  4. Marthe Lapare dit :

    Merci Céline vraiment pratique cette pince c’est sure que je vais en commandé une paire . Explication simple et facile en français en plus cet tellement apprécier.

  5. Monique Léonard dit :

    Merci Céline,
    c’est toujours intéressant d’avoir des suggestions pour nous faciliter la tâche et je vais dire comme Denise: lire en français quel bonheur.
    Comme tu dis, retourner des tubes étroits c’est vraiment pénible surtout que souvent on en a plusieurs à faire alors je vais me procurer cette pince pour ma trousse ….de couture.

    • Céline Ross dit :

      Bonjour,
      C’est drôle… des outils de chirurgie dans notre boite de couture.
      Nous sommes des doctoresses de couture !!!
      Céline

  6. Jocelyne dit :

    Quelle bonne idée pour nous facilité la tâche. Très bien expliqué et en français 🙂.

  7. Sylvie Bélanger dit :

    Bonjour Céline,
    Premièrement je te remercie de traduire les « Mini conseils de couture mensuels de Sew4Home ». C’est toujours apprécié et instructif.
    Maintenant, concernant la pince hémostatique c’est une petite merveille comparativement au tourne-boucle. Tout évolue même les accessoires de couture pour nous faciliter notre confection.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s