Joyeuse fête de la Sainte-Catherine!

Aujourd’hui 25 novembre et, au Québec, c’est la fête de la Sainte-Catherine!

La petite histoire: On raconte que Marguerite Bourgeoys, notre première institutrice nationale, aurait concocté cette friandise pour attirer les jeunes Amérindiens à l’école… peut-être un 25 novembre, jour de la fête de sainte Catherine. Est-ce la vérité ou simplement une belle histoire? Ce qui est sûr, c’est que cette journée, jusqu’à un passé pas si lointain, était célébrée chaque année dans toutes les écoles du Canada français. Outre qu’on s’y amusait, cette fête était également l’occasion pour les écoliers de manger de la tire. Et le plaisir ne s’arrêtait pas là : on profitait également de l’occasion pour en confectionner à la maison où la préparation de cette friandise et, surtout, la fameuse étape d’étirement devenaient prétexte à la fête et peut-être aux rapprochements entre catherinettes (nos jeunes filles de 25 ans et plus qui n’avaient toujours pas trouvé mari) et jeunes gens disponibles.

Mère Bourgeoys

 Mère Marguerite Bourgeoys … BRODÉE!

Avec le Digitizer, il est facile de numériser un dessin, surtout s’il est monochrome comme celui-çi. Il y a deux outils de numérisation automatique:

#1: cliquer-pour-dessiner- instantanémentoutils

#2: cliquer-pour-dessiner-avancé

papillottes

Papillottes: photo de Ricardo

Le mot tire est un québécisme pour désigner cette friandise à base de sucre (mélasse, cassonade, sirop de maïs, sucre blanc, etc.) ayant la consistance du caramel, que l’on confectionne traditionnellement en étirant la préparation refroidie pour ensuite la couper en bouchées que l’on enveloppe dans des papillotes.

Joyeuse fête de la Sainte Catherine à toutes les catherinettes !!!

À propos de Céline Ross

À cause des imprévus de la vie, j'ai changé de carrière très tôt dans ma jeune vie d'adulte. Toute mon éducation scolaire, du primaire au secondaire et jusqu'au professionnel, m'a été enseignée par les religieuses CND qui étaient... très exigeantes. Ces professeurs m'ont inculqué le goût de bien apprendre, l'appréciation du travail bien fait et l'envie de toujours me perfectionner. Je n'aurais jamais osé ouvrir mon École de couture sans cette formation ni cette certification. Lorsque je deviens revendeur autorisé Janome en avril 1982, la compagnie poursuit ma formation côté machine à coudre et je deviens Éducatrice. Mon travail est varié; je donne des formations aux marchands Janome pour l'Est du Canada et d'ailleurs. Je participe à des Salons, à Janome Institute, je publie un cyber bulletin, j'ai fondé un 'Club de broderie' à Montréal en 1994 et, depuis l'année dernière, chez d'autres marchands. Je confectionne des échantillons avec les nouveaux produits que Janome ne cesse de développer. Et, depuis aujourd'hui, je blogue ! Après toutes ces années dans ce domaine, je garde toujours le même enthousiasme à apprendre et à transmettre mes connaissances. Janome est à la fine pointe de la technologie moderne et ne cesse de me faire progresser.
Cette entrée, publiée dans Articles Janome, Broderie numérisée, Digitizer, Fête Ste-Catherine, est marquée . Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Joyeuse fête de la Sainte-Catherine!

  1. Marthe Lapare dit :

    Que de souvenirs nous en avons préparer beaucoup avec ma mère et mes sœurs quand j’étais petite.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s